Recherche guidée

Recherche par thème

Contenu

Poissons

Technique

Rockfishing, bars et requins

Un petit récit rapide de quelques jours passés en Bretagne cet été.

Peu de pêche mais que du nouveau pour moi !


Superbe ... mais la canne ultra-light n'est pas top du coup !  Superbe ... mais la canne ultra-light n'est pas top du coup !



Je sauve l'honneur dans les derniers jours en trouvant une digue qui grouille d'écailles : des poissons partout où porte le regard !Je sors une bonne trentaine de vieille (et un éperlan qui s'est perdu). J'en rate
le double ou le triple... Seul leurre qui marche: le maryuku isome en taille small. Tous les autres que j'ai tenté ont été lamentable ignorés. Ou au mieux, occasionnait beaucoup plus de décrochage.


Une tite vieille !  Une tite vieille !

Petit machin :=)  Une tite vieille !


Me doutant que la pêche ne serait pas aussi facile que les blogs et magazines e laissait croire ("le rockfishing, vous faites des dizaines de poissons et d'espèces différentes à chaque sortie, c'est top pour
les débutants et super fun"), j'avais aussi programmé 2 sorties en mer avec un guide.


Qu'il est bon d'être en vacances ...


Sortie 1 : objectif requin bleue


Rendez-vous avec Sylvain et 3 autres pêcheurs pour une sortie dédiée aux requins. Après m'être fait gnacké des poissons en Floride et avoir enchainé les casses en Australie, j'avais une revanche
à prendre !



Les requins bleus sont assez communs et mesurent en moyenne entre 1m et un peu plus de 2m. Même s'il en existe de beaucoup plus gros...De temps en temps, un requin renard peut également s'inviter à la fête - et là,
ce n'est plus la même limonade ! Beaucoup plus gros (jusqu'à 6 mètres), beaucoup plus puissant (la queue fait la moitié de sa taille) : les combats se terminent en général par des casses.



La technique est finalement relativement simple : on se place dans la zone ciblée, on attache un gros sac de broumé à l'arrière du bateau, et on ajoute à cela une pluie constante de morceaux de sardines. Non-stop,
toutes les 1 ou 2 minutes, une poignée de petits morceaux. L'agrainage version requin !



2 cannes sont montées avec un simple (gros) flotteur, une plombée et une sardine.



Un peu plus d'1 heure nous sont nécessaire pour arriver sur place.Les débuts sont calmes ... du moins pour les poissons. La mer, elle, est déchainée avec des vagues impressionnantes. Je passe une bonne partie de mon
temps l'estomac retourné à ne plus savoir où j'habite.



Heureusement, une (légère) accalmie ainsi qu'un départ sur une canne me remette d'aplomb. Les autres pêcheurs ont pitié de moi et me laisse ferrer le premier poisson.Après un combat sympa mais finalement
assez rapide, voici un joli poisson d'environ 1m20/30. Les mesures se font à la louche et seuls les poissons de moins d'1m30 sont ramené dans le bateau, pour des raisons de sécurité évidente.


Un requin bleu de 1m20/30 environ  Un requin bleu de 1m20/30 environ  Un requin bleu de 1m20/30 environ



La journée se poursuit mollement mais surement : 1 départ toutes les 1h30 environ, ce qui donnera un poisson pour chaque pêcheur. Le mien est le plus petit, les autres mesurant environ 1m60/70.


Requin bleu de 1m70



D'après Sylvain, c'est une petite journée : en général, il touche au moins le double de poissons. Mais bon, je commence à prendre le pli : à chaque fois, c'est toujours mieux les jours d'avant,
le temps est trop froid, les poissons pas aussi mordeurs que d'habitude et l'eau est trop mouillée ...
Au moins j'ai sorti mon requinou !



Pour donner un point de comparaison, ça ressemble complètement aux silures : même matériel, même type de combat (coups de tête sur place entrecoupés de rush et changements de directions brutaux), et avec
à peu près la même puissance.Mais celui-là, on n'y mets pas la main ...


 

Sortie 2 : les bars


Une deuxième sortie était prévue avec Sylvain. Pas d'objectifs particulier, je le laisse choisir ce qu'il pense être la meilleure cible du moment, aussi bien en terme de technique que de poisson.


Et cette fois nous sommes chanceux : non seulement la météo et la mer sont beaucoup plus calmes, mais il semblerait que les bars soient particulièrement agressifs.Du coup, ce sera aux leurres de surface, au dessus des herbiers.



Nous sommes 4 pêcheurs, dont un grand débutant (jamais pêché en mer, jamais utilisé un moulinet).Et au deuxième lancer, nous voyons son stickbait se faire attaquer à quelques mètres du bateau, sous nos yeux ... et bim, il est au bout !


Le combat s'engage et nous sommes un peu dubitatif de le voir lutter pendant 10 minutes sans rien voir venir. D'accord, il est débutant, mais le matériel est costaud, le frein bien réglé et les poissons ne sont pas
des monstres normalement ?!


20 minutes, le poisson continue ses rush, bien qu'il soit revenu sous le bateau.  


25 minutes : ça y est, le voici enfin qui arrive. Et ... pour un 1er poisson, c'est un sacré bestiaux ! Un magnifique bar de 80cm, bien large. Pour un premier essai, c'est un coup de maître. Le plus gros bar jamais sorti
sur le bateau de Sylvain ...


Bar de 80cm, tout en muscle !



Pendant ce temps, les 2 autres pêcheurs sortent chacun 2 bars de taille plus modeste.
Pour ma part, je vois quelques suivis mais aucune attaque.



On se déplace sur un nouvelle herbier et recommence une dérive.Cette fois c'est bon, je pique mon 1er poisson - environ 45cm.


Un 1er bar de 45cm environ


La sortie se poursuit tout en régularité : à chaque nouvel herbier, les poissons attaquent à tout va, puis l'activité ralentit, jusqu'à ce que l'on change de poste et recommence.



Pour 4 pêcheurs, nous finissons la demi-journée de pêche avec 18 poissons, la très grande majorité entre 40 et 55cm. Je m'en sors plutôt honorablement avec 4 bars, tous au stickbait.Outre le spécimen
initial, il y a quand même eu 2 autres jolis poissons de 68 et 72cm...


Un autre bar de 50 cm

Une sortie au top, des attaques en surface très fun, des jolis poissons pour tout le monde : parfait pour conclure ce petit séjour en Bretagne... 


A refaire bien vite !