Recherche guidée

Recherche par thème

Contenu

Poissons

Technique

Pêche dans la salade

Août 2018

Cette année, c'est vacances en famille en champagne. Il parait qu'un étang est pas loin du gîte. Obligé d'apporter quelques cannes ... 

Je ne sais pas du tout à quoi m'attendre ; je prend donc une canne au coup, une anglaise, une feeder. Oh et ma canne lancer ultra-light, au cas où.

 

Arrivé sur place, surprise : il y a des algues partout ! En moyenne, 5 à 10cm d'eau affleure en surface, avec parfois des "fosses" de 40cm. On peut apercevoir, éparpillés sur l'étang, des jolis amours blancs qui broutent la verdure, ainsi que quelques petites carpes. Les rares trous d'eau contiennent une rimbambelle de gardons et d'après la proprio, il y avait quelques brochets, avant que les algues envahissent tout. Ont-ils survécu, elle n'en est pas sur.

 

L'étang à salade  L'étang à salade

 

Bon, l'objectif me semble clair : sortir quelques amours blancs et carpes !

 

Objectif : amours et carpes !

Pour mes 1ères pêches, je tente un agrainage aux asticots à l'anglaise, dans un trou au milieu des herbiers. Résultats : que du tout petit gardons et perchettes. Et pas beaucoup : à peine une vingtaine de poissons, c'est à dire la presque totalité du banc qui était sur place. Aucune surprise et aucun intérêt des carpes/amours qui rôdent.

Autre essai, au chènevis à la grande canne cette fois : des gros gardons inespérés, de la taille de ceux qu'on trouve en Seine. Mais toujours en petit nombre et pas la moindre carpette intéressée.

 

P8105354  Des amours en train de flaner   

Et quand ils me voient ... c'est la débandade !    Et quand ils me voient ... c'est la débandade !

 

J'ai évidemment testé au pain en surface : après des heures d'efforts, un carpeau se décide enfin et gobe mon gros morceau de mie. 10 secondes plus tard, me voilà en plein combat avec 5kg de carpe et 5 tonnes de salades. Les tonnes de salade ont gagné.

 

Plouf 

 

Bouillettes flottantes, pêche à la surprise, agrainage non stop d'asticots et autres graines, plombée light dans un trou, rien n'y fait : les poissons machouillent leurs brins d'herbe et ignorent majestueusement tout le reste.

Cela dit, malgré la faible profondeur, l'étang semble étonnant bien peuplé : j'y ai vu quelques très grosses brèmes et tanches (+ 2kg) flâner en surface. Mais la canicule ne doit pas aider non plus ...

 

Solution de repli : les perchettes au leurre

En désespoir de cause, je sors mon lancer ultra-léger et lance tout petit poisson nageur dans les trous, histoire de voir si on peut s'amuser sur les perchettes. Ca ne marche pas trop mal, je sors quelques petites perches, mais j'accroche trop d'algues. Néanmoins, sur la 1ère soirée au leurre, je pique mon 1er petit brocheton de l'étang.

 

Petit brocheton deviendra grand  Perche

 

Et surtout, je vois chasser à mes pieds un brochet beaucoup plus joli. Je ne bouge plus, m'applique sur le lancer, ramène doucement, le leurre passe à quelques centimètres de sa tête ... et c'est l'attaque !

 

Un brochet en balade ...

 

Le combat dans si peu d'eau est superbe, tout en rush et en sauts. Et je mets au sec mon plus beau brochet : 70cm. Pas un monstre mais ne pêchant jamais au leurre, mon "record" était un tout gros de 51cm :=) ! Après les galères sur les amours, un beau poisson inespéré comme celui-ci fait bien plaisir. J'ai raté la photo, dommage ...

  

Avant d'attaquer mes 2 dernières soirées au leurre, je fais un détour dans un magasin de pêche et trouve un petit poisson-nageur de 35mm, qui nage dans 5 à 10cm d'eau seulement. Exactement ce qu'il me fallait !

Ca nage parfaitement, y compris juste au dessus des algues et sans rien accrocher, ou très peu.

 

Le petit leurre qui passe partout !

 

Et ... les perches et brochets adorent ça, c'était la solution ! En 30 minutes, je pique 5 ou 6 perches, dont certaines très jolies, et 5 ou 6 petits brochets. 

 

P8105364   P8105371  P8105359   Big mama

 

Les attaques en surface sont magiques. Je vois le sillage du leurre et d'un coup, 2 ou 3 autres vagues qui approchent rapidement derrière, avant l'attaque qui part en explosion. Les poissons se battent littéralement pour avoir le leurre, à tel point que lorsque 2 petits brochets se jettent dessus, l'un d'eux se rate et ... coupe le bas de ligne en fluoro de 25/100. Adieu petit poisson-nageur miraculeux ...

Oui, mon bas de ligne était fin pour du brochet, mais vu les eaux claires et le tout petit leurre, je pensais naïvement que c'était ça ou rien. J'en fais les frais.

 

Solution de secours pour le soir même : un leurre souple de 4 pouces et 3 plombs N°2 sur la ligne. Juste assez pour que la canne puisse lancer. Ca marchouille, y compris dans peu d'eau, mais c'est clairement moins efficace et j'ai surtout beaucoup plus de ratés. Quelques petits brochets en plus néanmoins, ça fait toujours plaisir.

 

Petit brochet au leurre souple   Perche

 

Dernier jour : je refais 40km et repaye une fortune pour ré-acheter le même leurre. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour la pêche ! Je n'ose même pas calculer le prix au kilo de ce type de poisson-nageur.

Bref, c'est reparti, en fluoro de 40/100 cette fois.

 

Et encore une soirée de folie ! Une attaque à chaque lancer ou presque ! Beaucoup de lancer avec 2 voire 3 attaques en simultanée ou les unes à la suite des autres. Beaucoup de ratés ou de décrochés également, mais c'est presque négligeable : le plus fun reste de toute façon de voir l'attaque en live !

Ptit brochet   Ptit brochet   

Gourmande !   Perche

 

Première surprise de la soirée : un doublé de gourmandes !

 

Doublé de perche ! 

 

Puis, alors que je lance à côté de l'île, au centre de l'étang, je vois une énorme vague derrière le leurre, qui le suit sur 3 ou 4 mètres, avant d'attaquer dans une gerbe d'eau mémorable. Il est piqué !

Mais il est loin, je ne vois pas ce que c'est. Sans doute trop gros pour un brochet ? Ca a le profil d'un amour, mais au leurre ...?

Le poisson se laisse ramener sur les algues, ouf ... et le combat commence dans le trou juste devant moi. Le frein crisse, le carbone plie, les sensations sont magiques ! En canne ultra-light, le combat est un pure bonheur.

Après 10 minutes de combat, j'ai tout juste aperçu l'ombre longiligne du poisson, mais sans pouvoir déterminer l'espèce. Et là ... il fait un saut de toute beauté et retombe dans un plouf énorme : un brochet ! Si gros que ça, dans un petit étang ?!

Le combat se termine plus doucement qu'il n'a commencé et je peux enfin attraper ce magnifique poisson de 92 cm. Absolument splendide !

 

Superbe brochet !

 

Vu la chaleur, j'écourte la scéance photo pour que le poisson reparte dans de bonnes conditions : à peine remis à l'eau, le voilà reparti. Je suis aux anges, ça c'est vraiment du poisson surprise !

 

La soirée continue sur la même lancée que la veille, et en 1h30 de pêche, je sors plus d'une quinzaine de perches et brochets et j'en rate/décroche au moins le double voire le triple ! 

Pour une dernière pêche, c'est royal.

 

L'étang est un peu particulier et je reste un peu sur ma faim d'amour, mais les brochets -et surtout LE brochet- ont sauvé la semaine.

Les pêches de surface, c'est vraiment le top !