Recherche guidée

Recherche par thème

Contenu

Poissons

Technique

1er essai carnassier à Paris

Juin 2005

Une fois n'est pas coutume, j'ai décidé d'abandonner mes cannes au coup ou quiver pour essayer de poser quelques vifs en Seine.
Donc on commence par le plus facile (du moins en théorie ) : faire quelques vifs.
Direction Vincenne, avec une petite téléscopique, une amorce de surface ( obligé a cette période, car au fond, on se fait bouffer par les chats), et quelques pinkies.

Ce qui devait arriver arriva : les gardons sont pas tres mordeurs et je galère pour en sortir une petite 12aine en 1h30... minuscule en plus, le plus gros doit faire 20gr   Pour la Seine, avec des ptits machins ça va être dur... va falloir faire avec, pas moyen de prendre de jolis gardons de toute façon.

19h00 , direction le Pont Marie, avec comme matos ... ben les moyens du bords   : une canne quiver costaud avec du 22 sur le moulinet, une petite canne lancer avec de la tresse de 12 et une canne ....heu, plus ou moins à tout faire, avec du 35. Bref un peu de tout !

Niveau montage, je fais simple : 2 lignes à fond, plombs de 65gr, hameçon 2 loché sur le dos des gardons.
Avec la canne quiver, je vais tenter autre chose : je vais voir si les gros chevesnes qui longent le bords peuvent se laisser tenter par un vif entre 2 eaux. Donc montage pater noster tendu (c'est à dire corps de ligne relié à un émérillon triple, un bas de ligne de 60/70 cm avec le vif, et un cassant avec le plomb ; la longueur du cassant dépend de la profondeur à laquelle on veut mettre le vif). Ici, le vif est à peu pres à 1,5 metre au dessus du fond (il y a 3metre de fond).

Vu qu'il fait encore très chaud et qu'il est que 19h/19h30, je m'attends à n'avoir de départ que à la tombée de la nuit (donc 22h00 a peu pres).


20h et des poussières : 1er départ, sur la canne en 35/100ème : ça part en continu sans s'arreter, donc j'attend pas, je prend contact avec le poisson. Ca semble pas vilain mais ça se bats quand même pas beaucoup. Bizarre, moi qui m'attendais à prendre des anguilles (ça en regorge par ici).
Et je vois arriver en surface.... un sandre magnifique !    Génial, et dire que j'avais jamais pris de sandre plus gros que 51cm.... celui là fait 69cm ! pas pesé mais estimé à 3,5 ou 4 kg à vue de nez   Ca commence fort ! Remis à l'eau et bien reparti !

Un joli sandre à Paris



Je remets un vif, relance au même endroit (c'est sensé etre en bande les sandres hein? on va vérifier ça ).
Et voila ça n'a pas raté....20min après, départ sur la même canne, j'attend un peu car ça a l'air assez timide... ferrage, et hop, un sandre d'a peu pres 55 cm. Par contre j'ai trop attendu, il a avalé jusque dans l'estomac, zut. Je coupe le bas de ligne, et le relache, en espérant qu'il survive...

Rebelotte, je relance un vif au même endroit. Jamais deux sans trois ? et ouai et ouai... 15min apres, re-départ toujours sur la même canne ! Et encore un sandre de 50cm !

Et au même moment, départ sur ma canne quiver, celle avec le vif entre deux eaux. J'espère un bon gros chevesne !! Et...bah non, une perchette de 100 gr. Bon je vais pas me plaindre non plus, la soirée avait deja démarré tres fort, faut que ca se calme

Et pour se calmer, ça se calme effectivement... plus un départ. J'ai changé un de mes vifs pour un poisson mort, histoire de voir si ça peut faire la différence. Apparemment pas ce soir.


23h15 : je me dis, bon, encore 15 min et je plie, y a plus rien à faire là.

23h28 : zrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr le moulinet de ma canne en 35 qui se mets à s'emballer d'un coup !! Ferrage....oullaaaaa ç'est du costaud là, si c'est un sandre c'est le record du monde ! Ca donne de ses coups de tête monstrueux, j'ai jamais vu ça, c'est énorme ! Limite la canne pourrait m'échapper des mains ...
Bizarrement, le poisson vient vers le bord, j'aime pas ça... et zouuuu il s'engouffre dans une bouche d'égout invisble depuis la berge (car sous l'eau). Mais aucun doute la dessus, ça ne peut être que ça : le fil collé à la berge, le poisson qui prend 5m, 10, 20, 30, 40 metres de fil et qui continue à partir sous la berge
De temps en temps, il s'arrête pour me donner encore quelques un de ses coups de tête de folie qui me font douter de la solidité de ma canne et du moulinet.
Puis évidemment au bout de 10/15 min de ce petit jeu, paf.... 35/100ème cassé. j'ai les bras en compote, les jambes qui tremblent d'émotion.... Poisson raté, certe, mais même raté, ces sensations valent tout l'or du monde...

Silure évidemment... mais wouaa pas un ptiot silure, alors là je suis soufflé ! Autant au coup et au quiver, j'avais pris des silures jusque 90cm/1m, ça se battait bien mais rien d'extaordinaire...autant cette bête là, mais elle n'avait rien avoir avec les autres, c'est plusieurs catégories au dessus là

Soufflé de chez soufflé le gollum....


1er essai carnassier en Seine, mais surement pas le dernier !!

Thèmes :